L’iris d’Alger Iris unguicularis est une vivace rhizomateuse qui a l’avantage de fleurir en hiver. Iris était la nymphe messagère des dieux de l’Olympe qui laissait sur son sillage un arc-en-ciel. Ce sont les reflets irisés des pétales de cette fleur qui lui valurent ce nom dès le XIIIe siècle. Unguicularis vient du latin unguis (ongle) en référence à l’onglet allongé formant la base des tépales.


Fiche d’identité

Nom scientifique : Iris unguicularis

Règne : Plantes - Clade des Plantes Vasculaires

Classe : Dicotylédones (Angiospermes) - Clade des Monocotylédones

Ordre : Asparagales

Famille : Iridaceae

Genre : Iris

Espèce : Iris unguicularis Auteur : Poir.

Taille : la fleur s’épanouit à l’extrémité du périanthe qui atteint une vingtaine de centimètres de long. La tige florale est très courte, voire absente, ainsi l’ovaire se situe au niveau du sol.

Feuilles : forment une touffe vert foncé, dense, compacte et persistante. Linéaires, elles peuvent mesurer plus de 60 cm de long pour 1 cm de large.

Fleurs : nombreuses fleurs solitaires légèrement parfumées, de couleur mauve. Les 3 pétales externes sont larges, les 3 autres sont étroits et dressés.

Répartition géographique : Europe : Crète, Grèce, Afrique du Nord : Turquie

Période de floraison : de novembre à mars

Usages et traditions

Les représentations de l’Iris sont très anciennes. Certaines remontent à 1500 avant J.-C. dans le bassin méditerranéen.

Ses utilisations ont été diverses à travers l’Histoire.
Dès l’Antiquité, certaines espèces furent employées en médecine. Depuis, ses activités purgatives ont été vérifiées.
Les Grecs anciens s’en servaient également pour préparer leurs vins très aromatisés.
Aux XVIe et XVIIe siècles, les rhizomes séchés parfumaient le linge entreposé en Angleterre et dans la France méridionale.
Avant le XVIIe siècle, l’obtention d’iris était déjà connue mais il fallut attendre 1820 pour voir apparaître de nombreuses hybridations.

L’Iris unguicularis provient du pourtour méditerranéen.

Cet iris d’Alger possède une floraison parfumée hivernale.


Dans le jardin

Dans le Jardin des Plantes
Floraison : de novembre à mars
Intérêt ornemental : petite plante vivace intéressante par sa floraison en hiver.

Conseils de jardinier
Un terrain pauvre et bien drainé lui convient parfaitement, il redoute l’humidité (comme de nombreux iris).
Les fleurs de couleur bleue sont disposées dans le feuillage. Il est à inclure dans les massifs de plantes vivaces car il est parfaitement rustique.
La multiplication se fait par division des rhizomes.


Localisation dans le Jardin des Plantes

École de botanique
Jardin des iris et des plantes vivaces
Jardin alpin