Jardin de roses et de roches

Tout entière dédiée à la reine des fleurs, la roseraie habille avec délicatesse les abords de la galerie de Minéralogie. D’inspiration romantique, elle propose au visiteur une promenade parmi 390 espèces ou variétés de roses "botaniques", anciennes ou contemporaines.

picto_accessibilite.png

Un parcours didactique et fleuri
Qu’elles forment des arbustes ou s’élancent à l’assaut des arches, qu’elles offrent une seule floraison par an ou remontent (c’est-à-dire refleurissent) plusieurs fois au cours de la saison, les roses du Jardin des Plantes exhibent leur diversité et témoignent de la richesse du genre Rosa. Rosiers à fleurs simples, à fleurs doubles, parfumés ou inodores, grimpants, hybrides de thé, anglais, en bouquet… Les sens sont charmés par cette symphonie de couleurs et de fragrances, dont l’apothéose a lieu en mai et juin.

La roseraie a été dessinée et plantée en 1990, avec pour fil conducteur l’histoire de ces fleurs cultivées depuis l’Antiquité. L’allée centrale, ombragée par des rosiers grimpants, s’ourle de massifs au fil desquels le promeneur découvre les couleurs et senteurs de variétés aux noms célèbres : "Ferdinand Pichard", "Souvenir de la Malmaison", "Baron Girod de l’Ain", "La France"… Contrastant avec la délicatesse des fleurs, des roches s’intercalent entre les arbustes. Elles sont l’écho extérieur des collections minéralogiques conservées dans le bâtiment mitoyen de la roseraie, et témoignent de la diversité des roches de France. Une géodiversité représentée par le grès de Fontainebleau (Ile de France), le talc de Luzenac (Pyrénées) ou le gabbro du Queyras (Alpes)…

Un conservatoire scientifique
Plaisir des sens, culture de l’esprit, les déambulations dans la roseraie permettent au promeneur d’en apprendre davantage sur les nombreuses représentantes du genre Rosa offertes à son regard. Le lieu abrite à la fois des espèces botaniques, existant à l’origine dans la nature, des roses anciennes (créées avant 1867) aux délicats parfums et des roses modernes (créées après 1867) aux superbes floraisons. Parmi les variétés exposées : Pimpinellifolia, Cinnamoneae, Gallicanae, Caninae, les roses galliques, cent-feuilles, mousseux, damas, portland, alba, rugosa, noisettes, bourbons, hybrides de thé… Les obtentions des plus grands rosiéristes sont cultivées, dont les récentes "Hello" et "Éric Tabarly", de chez Meilland, créées en 2002. Pour apprendre à apprivoiser cette fleur, chaque année, les jardiniers de la roseraie assurent des formations gratuites sur la taille des rosiers à l’attention du public. Une façon on ne peut plus agréable d’approcher la science botanique et l’horticulture !