Oubli de mot de passe
Déjà inscrit ?
 
Se connecter
 
Déjà inscrit ?
 
Nouveau visiteur ?
Date de naissance

Les interviews ont été filmées dans l'Espace Krajcberg du Musée du Montparnasse, espace dédié aux oeuvres de Frans Krajcberg, artiste engagé dans la lutte pour la sauvegarde de l'environnement.

  • Espace Krajcberg
  • Espace Krajcberg
  • Espace Krajcberg
  • Espace Krajcberg
Espace Krajcberg
[© Musée du Montparnasse]
Espace Krajcberg
[© Musée du Montparnasse]
Espace Krajcberg
[© Musée du Montparnasse]
Espace Krajcberg
[© Musée du Montparnasse]

Espace Krajcberg - Musée du Montparnasse

Inaugurée en 2003, l'Espace Krajcberg présente 20 oeuvres de Frans Krajcberg données par l'artiste à la Ville de Paris.

Appartenant au Musée du Montparnasse, cet espace est le lieu de rencontre entre la France et le Brésil et fait partie d’un vaste projet de construction de plusieurs centres culturels dédiés à l’œuvre de Frans Krajcberg et à l’importance de son combat pour la préservation de la planète. D’autres musées ont été inaugurés en 2003, au Brésil : l’Espace Culturel Frans Krajcberg au sein du Jardin Botanique de la ville de Curitiba, et le Musée Ecologique Frans Krajcberg à Nova Viçosa, dans l’état de Bahia.

Frans Krajcberg

Artiste brésilien d'origine polonaise, Frans Krajcberg partage sa vie entre le Brésil et Paris, où il possède un atelier dans le coeur du quartier Montparnasse.

Artiste à la réputation internationale, Frans Krajcberg puise les matériaux pour la création de son travail artistique dans la nature, devenu son immense atelier. Du Minas Gerais en passant par Nova Viçosa à Bahia jusqu’en Amazonie, il fait de la nature « son territoire de chasse », comme l’a dit Pierre Restany, avec lequel Krajcberg a écrit le Manifeste du Naturalisme intégral en 1978. Il réalise aussi divers films et photographies où il dénonce la déforestation d’immenses territoires.

Frans Krajcberg se voit engager dans un combat, celui de la défense de la nature. Il fait de son œuvre un manifeste contre la destruction, un manifeste pour la vie.

« Mon œuvre est un manifeste. J’exprime ce que j’ai vu hier au Mato Grosso, en Amazonie ou dans l’Etat de Bahia. Je montre la violence contre-nature faite à la vie. La destruction a des formes bien qu’elle parle de l’inexistant. Je ne cherche pas à faire de la sculpture. Je cherche des formes à mon cri. Peindre la musique pure n’est pas facile. Comment faire crier une sculpture comme une voix ? » Frans Krajcberg

Pour en savoir plus :

www.museedumontparnasse.net

www.franskrajcberg.vertical.fr

« Mon œuvre est un manifeste. J’exprime ce que j’ai vu hier au Mato Grosso, en Amazonie ou dans l’Etat de Bahia. Je montre la violence contre-nature faite à la vie. La destruction a des formes bien qu’elle parle de l’inexistant. Je ne cherche pas à faire de la sculpture. Je cherche des formes à mon cri. Peindre la musique pure n’est pas facile. Comment faire crier une sculpture comme une voix ? » FK